• Imprimer
Jo Nesbø

Jo Nesbø

Dernières parutions

Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø
Jo Nesbø

Autour de l'auteur

  • Entretiens & documents
  • Actualités
    • De la jalousie de Jo Nesbø

      « Si le talent du maître norvégien n’est clairement plus à démontrer, il est d’autant plus appréciable de le voir s’infliger de nouveaux challenges. Et là, le respect s’impose. »
      Jean-Luc Manet, Livres Hebdo

      Lire la suite
  • Dans les médias

    « Sept nouvelles sur le thème de la jalousie « aux dents vertes », où Jo Nesbø, s’ingénie à torturer le lecteur et les victimes d’une plume acérée. Se promenant dans des lieux différents, Londres, la Grèce, Oslo, Nesbø dépeint une ambiance qui semble normale mais qui, en fait, est pourrie par des flux secrets : l’auteur a l’art de dévier, de regarder en diagonale, et de susciter, chez ses personnages, des crapuleries réjouissantes. Il suffit d’une conversation en apparence innocente, dans un avion, pour dévoiler, dans les dernières lignes, un twist jouissif... Une pointe d’humour cruel se glisse entre les lignes et, dans la lignée des polars anglais de John Dickson Carr, Nesbø affirme et démontre que chacun d’entre nous, jaloux, peut devenir un monstre. »
    François Forestier, L’Obs

    « Un éclat de noir absolu… »
    Isabelle Lesniak, Les Échos Week-end

    « Jo Nesbø est un conteur hors pair, maniaque et retors. Il joue sur les temporalités, passe sans cesse du présent au passé, distille les informations par bribes, laissant le lecteur mesurer peu à peu l’ampleur du dérèglement de cette famille hautement toxique. Il l'enferme dans un récit sans échappatoire à l’atmosphère de plus en plus étouffante et glaçante. »
    Michel Abescat, France Inter

    « Un huis clos familial gorgé de lourds secrets. »
    Abel Mestre, Le Monde des Livres

    « Leur domaine apparaît comme un concentré de l’art de Nesbø. Éblouissant par sa finesse narrative et parfaitement déstabilisant par le spectacle qu’il donne des ambiguïtés morales de ses personnages.
    Une histoire de famille, pleine de bruit et de fureur. »
    Michel Abescat, Télérama