Autour de l'auteur

  • Actualités
    • Notes sur le chagrin de Chimamanda Ngozi Adichie

      « La grande romancière Chimamanda Ngozi Adichie écrit le « livre de son père », comme Albert Cohen avait écrit Le livre de ma mère. Ces notes sur la perte, l’effondrement et la tyrannie du chagrin sont poignantes. »
      Nicolas Demorand, France Inter

      Lire la suite
  • Dans les médias

    « La grande romancière Chimamanda Ngozi Adichie écrit le « livre de son père », comme Albert Cohen avait écrit Le livre de ma mère. Ces notes sur la perte, l’effondrement et la tyrannie du chagrin sont poignantes, elles seront utiles à ceux qui restent, qui pleurent et un jour, le chagrin passé, pourront se souvenir. »
    Nicolas Demorand, France Inter

     « Un texte à la concision dont elle a le secret, mais qui explore cette fois le deuil de son père. En publiant ces Notes au moment où nous croyons voir le bout de la pandémie de Covid-19, Chimamanda Ngozi Adichie offre des mots pour panser la grande peine universelle qu'est la mort. »
    Anna Cuxac, Causette