logo
Bandeau rentree 2016
Karine Tuil

Photo © F. Mantovani

Karine Tuil

  • Imprimer

Karine Tuil

L'insouciance

Collection Blanche, Gallimard
Parution : 18-08-2016

« Ce n’est pas une décharge de chevrotine, ça ne vous tue pas peut-être, mais ça déforme, ça détruit, lentement, froidement, comme une substance toxique et irradiante, mutant vers quoi ? Un être supérieur, cuirassé, stoïque, rien ne l’ébranle, rien ne l’affecte, un de ceux qui résistent, un dur, blindage métallique, les yeux décavés à trop contenir l’effroi, il ne montrera rien, ne dira rien, impassible, non, ça va, ça va aller, pas de plaintes, pas comme ceux-qui-tombent, ceux-qui-lâchent, ceux-qui-cèdent-à-la-peur, dédorant leurs propres portraits : on n’est pas à la hauteur, on n’est pas capables ; c’est brutal, violent, ça déchire la surface, abrasion définitive, certains disent un-coup-sur-la-tête, une accélération suivie d’une projection accidentelle, un choc frontal, une fragmentation — c’est ça l’épreuve, la vraie, touchez, vous êtes à vif, c’est l’expérience de la douleur et personne n’y est préparé, personne. »

De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse. Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde.

FeuilleteR

livre

Dans les médias

«Sans doute le plus riche des textes de Karine Tuil et aussi, parmi les ouvrages de la rentrée littéraire, l’un des plus en prise avec l’actualité.»
Éric Loret, Le Monde des Livres

«L’insouciance, c’est notre XXIe siècle, c’est notre histoire.»
Hubert Artus, Lire

«Dans ce roman glaçant, passionnant, parfaitement maîtrisé, Karine Tuil nous entraîne dans le monde chaotique d’aujourd’hui.»
Valérie Trierweiler, Paris Match

«Karine Tuil ausculte les fractures sociales de la France contemporaine dans un roman intense et puissant.»
Jean-Claude Raspiengeas, La Croix

«Une grande fresque hyperréaliste. Une histoire fascinante qui raconte, avec éclat, la fuite de l’“insouciance”.»
Sophie Delassein, L’Obs

Karine Tuil est l’auteur de plusieurs romans parmi lesquels L’invention de nos vies qui  est en cours d’adaptation pour le cinéma.

Suivez Karine Tuil sur : instagram.com/karine.tuil et twitter.com/karinetuil.

Prix littéraire

  • Prix Landerneau des lecteurs 2016

Parution : 18-08-2016
528 pages
140 x 205 mm

ISBN : 9782070146192
Gencode : 9782070146192
Code distributeur : A14619

Prix

22,00 €
Disponible au format numérique
Epub

Parution : 18-08-2016

14,99 €
Pdf

Parution : 18-08-2016

14,99 €