Page précédente
  • Print

Collection Découvertes Gallimard

«Découvertes Gallimard», dirigée depuis 1986 par Élisabeth de Farcy, est une collection encyclopédique illustrée au format poche, s'adressant aux adultes et aux adolescents. Sans plan systématique, elle rassemble plusieurs centaines de monographies dues à des spécialistes reconnus dans leur discipline, qui sont associés étroitement à la mise en scène graphique de leur texte.

Création : 1986
Nombre de titres parus : 602
Nombre d'auteurs édités : 502
Nombre d'exemplaire parus : 14 950 000 ex.
Meilleure vente : Jean Vercoutter. À la recherche de l'Égypte oubliée (1986) : 231 430 ex.

Le premier titre :
Jean Vercoutter. À la recherche de l'Égypte oubliée (novembre 1986)

Toutes les parutions

«Les volumes de Découvertes Gallimard empruntent au cinéma leur suspense, à la littérature son envoûtement, au livre d'art sa beauté, au journalisme son efficacité.» (Télérama, 1986)

D'hier à aujourd'hui

«Découvertes Gallimard» est née au sein du pôle documentaire de Gallimard Jeunesse, sur une idée de Pierre Marchand. Deux collections de poche l'avaient précédée : «Découvertes cadet» en 1983 et «Découvertes benjamin» en 1984. «Découvertes Gallimard» devait, elle, s'adresser aux juniors ; ainsi la marque Découvertes serait au documentaire ce que Folio était depuis la fin des années 1970 à la littérature pour enfants, par la voie de ses séries (Folio cadet, junior...). Mais de fait, c'est une toute autre aventure qui commençait.
Car «Découvertes Gallimard» constituait à elle seule une de ces révolutions graphiques et éditoriales dont Pierre Marchand avait le secret. Et l'événement dépassa bien vite le cadre de l'édition pour la jeunesse : la presse désigna bientôt la collection comme le «Que sais-je ?» de l'an 2000 ; un raccourci qui, s'il n'est pas exact à l'égard de la conception générale de la collection et à sa place dans l'édition du savoir, aide à comprendre la perception qu'en ont eu les médias et le lectorat. En librairie, les «Découvertes» allaient bientôt passer au rayon adultes.
«On a jamais vu autant de choses entre la première et la dernière page d'un livre», tel est le slogan proposé par l'agence de publicité de Pascal Manry pour le lancement de la collection. Vu, notons-le bien, et non pas lu. Car la nouveauté réside dans l'orchestration subtile du texte et de l'image documentaire, où se succèdent séquences, encarts, dépliants, chevauchements audacieux en double page… Une prouesse graphique, qui relève une maîtrise nouvelle de toutes les potentialités de la chaîne PAO-photogravure-impression. La coordination éditoriale est confiée à Élisabeth de Farcy : choix des auteurs, organisation des campagnes iconographiques… Plusieurs éditeurs et iconographes sont sur le pont ; des trésors d'illustration sont extraits des ressources patrimoniales.

«Découvertes Gallimard» prend un départ rapide : 105 titres paraissent en cinq ans ! La collection passe les frontières dès 1989, avec un premier coéditeur espagnol… 19 pays seront associés finalement à l'aventure. La collection connaît sa plus grande activité au tournant des années 1990 ; les auteurs sont majoritairement recrutés chez les universitaires et les conservateurs. La concurrence émerge dès le milieu de la décennie ; tirage et nouveautés diminueront, baisse en partie compensée par un important travail sur le fonds et une politique originale d'édition de hors série. Aujourd'hui, c'est une quinzaine de titres anciens de la collection qui sont remis à jour chaque année, suivant l'actualité culturelle et de la recherche scientifique.
L'histoire est la discipline maîtresse de «Découvertes». Complétée par l'archéologie, riche en illustrations inédites, et par l'histoire de l'art et des sciences, elle forme un socle éditorial solide. Les monographies d'artistes, souvent publiées à l'occasion de grandes expositions, sont nombreuses, avec une prédilection pour les peintres et musiciens. Mais ces deux ensembles ont tendance à laisser place ces dernières années aux monographies sur la mémoire des lieux et des grandes institutions, ainsi qu'à divers aspects sociologiques et religieux. Les «Découvertes» consacrés à des écrivains sont également plus nombreux.
La collection subit deux relookages successifs, l'un en septembre 1998 (n° 359) pour la maquette extérieure (dos de couleur, signalétique plus explicite), l'autre en mars 2000 (n° 390) pour la mise en pages intérieure (rapport texte/légende modifié, détourage et morcellement du texte moins fréquents, intertitres non soulignés…). Objectif : gagner en lisibilité linéaire sans perdre en dynamisme graphique. La partie «Témoignages et documents» est raccourcie, la pagination moyenne des volumes diminue.
Tous ces changements ne sont pas anodins. La collection, qu'on a voulu trop vite associer à une culture visuelle du zapping en même temps qu'on en louait les mérites, réaffirme son premier dessein : l'image ne prime pas le texte, elle s'allie à lui pour animer et enrichir la lecture.

Brèves

  • On compte aujourd'hui 81 hors série, de forme variable, parus sous la marque «Découvertes» ; ils sont souvent dédiés à des artistes, à l'occasion de grandes expositions qui leur sont consacrées (Le Gray, Botticelli, Picasso, Kandinsky, Manet, Cézane, Soutine...).
  • Un projet exemplaire pour «Découvertes» : «Une autre histoire du XXe siècle», dix livres pour dix décennies, signés de l'historien Michel Pierre, s'appuyant sur les archives cinématographiques Gaumont, pour la première fois fixées sur le papier.
  • Avec leur série intitulée «Une autre histoire des religions» et «Une autre histoire de l'espace», Odon Vallet et Alain Dupas sont les auteurs les plus représentés au catalogue «Découvertes Gallimard».
  • S'ils furent trois graphistes à se pencher sur le berceau de «Découvertes» (Raymond Stoffel, Élisabeth Cohat et Jean-Claude Chardonnet), les volumes de la collection ont été très tôt, et jusqu'à aujourd'hui, mis en pages par Alain Gouessant.
  • La liste des auteurs de «Découvertes», outre d'éminents chercheurs (Audoin-Rouzeau, Empereur, Guedj, Kaspi, Pastoureau, Rousso, Stora, Vovelle, Werth…) et conservateurs (Cachin, Cuzin, Rosenberg…) qu'elle réunit, réserve quelques surprises… Qui saura y retrouver les deux prix Goncourt, les trois prêtres, le fondateur des Arts florissants, le pharmacien, le vulcanologue, le patineur, le maître d'armes, la jardinière et le ministre des Affaires étrangères ?
  • Avec la Fondation Altran, «Découvertes» s'est penchée à plusieurs reprises sur des thématiques scientifiques. Récemment : la vulgarisation, avec Sciences pour tous ? de Daniel Raichvarg.
  • La fin de l'année 2006 est marquée par la célébration du 20e anniversaire de la collection et par la parution de son 500e titre consacré à L'Art brut. À cette occasion un site web est créé pour la collection, www.decouvertes-gallimard.fr.
  • À l'occasion du centenaire des Éditions Gallimard en 2011, «Découvertes Gallimard» lance son premier livre numérique enrichi pour iPad : Gallimard, un éditeur à l'œuvre par Alban Cerisier.

Quelques auteurs de «Découvertes» chez Gallimard et Gallimard Jeunesse

En Folio : Jérome Charyn, Alain Geerbrant, Jean Lacouture, Régine Pernoud, Jean-Christophe Rufin, Michel Schneider, Jean-Yves Tadié, Odon Vallet — Archives : Maurice Agulhon, Robert Étienne, Claude Hudelot, André Kaspi, Jacques Rougerie, Alfred Wahl, Nicolas Werth — Beaux Livres : Pascal Bonafoux, Françoise Cachin, Bernard Chardère, Christine Peltre, Pierre Rosenberg, Antoine Terrasse, Jean Vercoutter — Bibliothèque de la Pléiade : Roger Duchêne, Lucien Jerphagnon, Henri Mitterand, Jean-Yves Tadié — Folio Essais : Christian Biet, Pascal Bonafoux, Annie Cohen-Solal, Alain Gheerbrant, Pierre Guenancia, Trinh Xuan Thuan — Folio Histoire : Stéphane Audoin-Rouzeau, Annette Becker, Pierre Birnbaum, Henry Rousso, Anthony Rowley — Blanche : Alain Duault, Jean Ristat, Jacques Roubaud, Jean-Christophe Rufin

Bibliothèque des Histoires : Maurice Agulhon, Audoin-Rouzeau, Annette Becker, Serge Grunzinski — L'Univers des formes : Xavier Barral i Altet, Alain Erlande-Brandenburg, Véronique Schiltz, Denis Vialou — NRF Essais : Pierre Birnbaum, Pierre Guenancia, Anthony Rowley — Le Chemin : Alain Duault, Jean Ristat — Contes du ciel et de la terre : Gérard Bessière, Régine Pernoud — Scripto : Pierre-Marie Beaude, Paule Du Bouchet — Bibliothèque des idées : Jean-Yves Tadié — Folio policier : Jérôme Charyn — Haute enfance : Jérôme Charyn — Lachenal et Ritter : Alain Borer — L'Un et l'autre : Philippe Comar, Michel Schneider — NRF biographies : Jean-Yves Tadié — Poésie/Gallimard : Jacques Roubaud —… et bien d'autres encore

Les grands écrivains vus par «Découvertes»

Antiquité : Homère ; Moyen Âge : Arthur et la table ronde ; XVIe siècle : Montaigne — Rabelais — Shakespeare — Les Dialogues du Prince et du Poète. Littérature française de la Renaissance ; XVIIe siècle : Corneille — Descartes — La Fontaine — Madame de Sévigné — Les Miroirs du Soleil : le roi Louis XIV et ses artistes — La Plume et l'épée. La Littérature des Guerres de religion à la Fronde ; XVIIIe siècle : Beaumarchais — Casanova — Rousseau — Voltaire — Le Roman vrai de l'encyclopédie — À vos plumes, citoyens ! ; XIXe siècle : Balzac — Baudelaire — Chateaubriand — Dumas — Flaubert — Hugo — Musset — Rimbaud — Sand — Stendhal — Tolstoï — Verne — Zola — Enquête sur Sherlock Holmes

XXe siècle : Aragon — Apollinaire — Artaud — Beauvoir — Camus — Carroll — Céline — Cendrars — Chateaubriand — Cocteau — Gary — Genet — Giono — Goncourt — Goscinny — Guitry — Hemingway — Kafka — Lévi-Strauss — Malraux — Prévert — Proust — Saint-Exupéry — Sartre — Simenon — Vian — La Science-fiction — Les Situationnistes — Les Surréalistes — Beat Generation — Théâtre de boulevard Gallimard. Un éditeur à l'œuvre — Des livres pour enfants à la littérature de jeunesse Les Aventures de la BD 

La mémoire des lieux et du patrimoine dans «Découvertes»

L'Afrique du Sud — Alexandrie — Barcelone — la Belgique — Berlin — Bibliothèque nationale de France — Bibliothèque Sainte-Geneviève — le Bouthan — Cimetière du Père-Lachaise — Commissariat à l'énergie atomique — Conservatoire de Paris — Conservatoire des arts et métiers — Conseil d'État — La Corse — France des ponts et chaussées — France du patrimoine — Grand Palais — Institut de France — Le Louvre

Mésopotamie — Monaco — Le Mont-Saint-Michel — Musée des Arts Décoratifs — Musée du Quai Branly — Museum national d'histoire naturelle — Naples — New York — La Normandie — Palais de la Découverte — Palais de Justice de Paris — Police judiciaire — Pompéi — La Poste — Printemps de Bourges — Saint-Maur-des-Fossés — Saint-Pétersbourg — La Suisse — Tour Eiffel — Tunnel sous la Manche — La Turquie — Versailles…

Informations commerciales

Format : 125 x 178 mm.
Nombre de titres disponibles : 575
Nombre de nouveautés dans l'année : 3
Prix de vente moyen : 15,24 € (7 catégories de prix, de 8,50 € à 15,80 €)
Nombre moyen de réimpressions par an : 25 titres
Poids du fonds dans les ventes : 65 %
Les 5 meilleures ventes du fonds (au-delà de 80 000 ex.) :
Jean Vercoutter. À la recherche de l'Égypte oubliée (1986)
Georges Jean. L'Écriture, mémoire des hommes (1987)
Marie-Laure Bernadac et Paule Du Bouchet. Picasso, le sage et le fou (1986)
Pascal Bonafoux. Van Gogh, le soleil en face (1987)
Anne-Marie Delcambre. Mahomet, la parole d'Allah (1987)

Les données concernant les ventes, les prix publics (TTC) et les réimpressions sont représentatives des quatre dernières années.
Mise à jour : janvier 2016

© Éditions Gallimard