• Imprimer
Gallimard

Collection Du monde entier


La grande collection de littérature étrangère de Gallimard, commencée en 1931, mais qui prend son indépendance à l’égard de la «Blanche» dans les années 1950.
Le motif figurant sur les couvertures jusqu’en 1931 est attribuable à Démétrios Galanis ; il est remplacé en 1961 par un photographisme de Georges Guimbertaud, adapté par Massin.
Prédominance des auteurs américains (un quart des titres) et anglais (11 %), suivi des Italiens, Américains du Sud, Allemands, Russes. Meilleures ventes : Le Docteur Jivago de Boris Pasternak, suivi de L’Amant de Lady Chatterley de D.H. Lawrence et La Tache de Philip Roth.
Pas de directeur attitré, mais coordination assurée jusqu'en 2016 par Jean Mattern. Grands lecteurs, depuis les origines : Brice Parain, Ramon Fernandez, André Malraux, Benjamin Crémieux, Maurice Edgar-Coindreau, Raymond Queneau, Michel Mohrt, Dominique Aury, François Erval, Dionys Mascolo, Juan Goytisolo, Hector Bianciotti, Bernard Lortholary, Christine Jordis, Gustavo Guerrero, Vincent Raynaud, Semyon et Daniel Mirsky, Marie-Pierre Gracedieu…
«Réunir quelques-uns des meilleurs romans étrangers présentés par des écrivains français connus et dont l’autorité garantisse au lecteur, parmi le nombre considérable des traductions de toutes langues, une qualité littéraire certaine. C’est par cette collection qu’ont été révélés Lawrence, Faulkner et Kafka. Tirage restreint numéroté, sur alfa, sous une couverture spéciale, et constituant authentiquement l’édition originale de chaque ouvrage ci-dessous». (Catalogue des Éditions de la NRF, 1936).

Les plus consultés

Elena Ferrante
L'amie prodigieuse, III
Zeruya Shalev
Elena Ferrante
L'amie prodigieuse, II
Elena Ferrante
Graham Swift
Du monde entier

Autour de la collection

  • Agenda
    • Erri de Luca au théâtre Garonne

      Le 28 mars

      Toulouse

      Signatures, débats, conférences Plus d'infos
  • Actualités
    • Elena Ferrante

      La saga continue...

      Lire la suite
    • Jessie Burton. Les filles au lion

      Après Miniaturiste, Jessie Burton compose une intrigue subtile entre deux lieux et deux époques que tout sépare, en apparence…

      Lire la suite
    • Alissa Ganieva. La montagne du festin

      Alissa Ganieva, jeune talent de la nouvelle génération russe, brosse le portrait d’une jeunesse et d’une région traversées par les langues et les cultures.

      Lire la suite
    • Erri De Luca. La nature exposée

      Dans cet ouvrage, Erri De Luca souligne plus que jamais le besoin universel de solidarité et de compassion.

      Lire la suite
    • Zeruya Shalev. Douleur

      Ce roman aussi puissant que subtil dévoile les séquelles que le passé peut laisser sur les corps et les esprits, tout en interrogeant notre capacité à faire des choix.

      Lire la suite
    • Graham Swift. Le dimanche des mères

      « Une version féministe de Cendrillon à l’époque de Downton Abbey. »
      The New York Times

      « Un véritable joyau. »
      The Guardian

      Lire la suite
    • Hisham Matar. La terre qui les sépare

      « Un récit familial obsédant et une quête du père semblable à celle de Télémaque cherchant Ulysse. »
      The New York Times

      Lire la suite
    • Javier Marias. Si rude soit le début

      « Javier Marías est l’un des plus grands écrivains de notre temps. »
      Claudio Magris
      Élu meilleur livre de l’année par El País

      Lire la suite
    • Amos Oz. Judas

      Judas est un magnifique roman d’amour dans la Jérusalem divisée de 1959, une réflexion admirable sur les figures du traître, et assurément un ouvrage essentiel pour comprendre l’histoire d’Israël.

      Lire la suite
    • Caterina Bonvicini. Le pays que j'aime

      Le pays que j’aime parcourt l’histoire italienne récente, de 1975 à 2013, à travers le destin d’un couple, d’une famille et de toute une société.

      Lire la suite