Nouveauté

Autour du livre

  • Agenda
    • Échange autour de la Correspondance entre Albert Camus et Maria Casarès par Vincent Roy et Patricia Boyer de Latour sur RCJ

      LE 30 NOVEMBRE

      UN MONDE DE LIVRE DE 11H05 A 11H55

      Médias Plus d'infos
    • ALBAN CERISIER SUR FRANCE 3 POUR PARLER DE LA CORRESPONDANCE ENTRE ALBERT CAMUS ET MARIA CASARES

      LE 22 DECEMBRE

      FRANCE 3 A 16H

      Médias Plus d'infos
  • Actualités
    • Albert Camus, Maria Casarès. Correspondance inédite

      Événement ! Les lettres qu'Albert Camus et Maria Casarès ont échangées entre 1944 et 1959 paraissent le 9 novembre 2017. Retrouvez à cette occasion toute l'actualité éditoriale autour d'Albert Camus.

      Lire la suite
  • Dans les médias

    « Maria Casarès donc, et les "siens", Gérard Philipe, Serge Reggiani, Michel Bouquet et le « patron », Jean Vilar. La passion à se damner du théâtre, les premiers pas au cinéma, tout cela raconté dans le détail dans de belles et longues lettres que Camus [...]  lit et relit avec délectation et même fascination. L'envie de jouer, de créer, d'inventer, et pas seulement sur les planches. Camus ensuite, et sa leçon d'écriture, de maîtrise, de tenue, notamment quand il déclare son amour. » M. Szafran, Challenges, 16-22 nov. 2017

    « II est difficile d'extraire des lettres qui diraient l'amour fou entre les deux êtres – chaque page en témoigne, chaque page révèle une estime et une admiration réciproques. II y en a plus de 1300, c'est tout simplement incroyable [...] Que découvre-t-on ? Les grandes affinités entre Camus et Casarès – des affinités intellectuelles, morales et politiques. Deux êtres qui vivent intensément les mêmes valeurs Ils sont habités par leur métier – c'est fascinant la manière avec laquelle ils en parlent. Et puis il y a cette passion dévorante pour le theâtre qui emporte tout. » M. Aïssaoui, Le Figaro littéraire, 16 nov. 2017

    « Dans cette correspondance qu’elle entretint avec l’auteur de L’Étranger entre 1944 et 1959, l’actrice Maria Casarès se révèle l’exact contraire de ses rôles les plus marquants, que ce soit celui de la grande bourgeoise aigrie et vindicative dans Les Dames du bois de Boulogne, de l’épouse résignée dans Les Enfants du paradis, ou encore de la tragédienne sur les planches. Elle est généreuse, drôle, absolue. » N. Kaprièlian, Les Inrocks, 15 nov. 2017

    « Il y a chez ces amants une confiance infinie l'un dans l'autre, une maturité inouïe, mais aussi un sentiment de manque à vif [...]. Riche de 1312 pages, c'est une œuvre à deux cœurs et quatre mains, une œuvre symbiotique. Et les chants d'amour de Maria Casarès ne sont pas moins beaux et déchirants que ceux de son amant. » M. Séry, Le Monde des livres, 9 nov. 2017

     « La splendide correspondance des deux amants, aujourd'hui publiée à l'heureuse initiative de Catherine Camus, donne à voir et à ressentir l'exceptionnelle essence – ardeur, profondeur, solidité, bienveillance réciproque – de ce sentiment amoureux qui unissait l'un à l'autre l'intellectuel et la comédienne aux yeux verts. » N. Crom, Télérama, 8 nov. 2017

     « La correspondance entre Albert Camus et Maria Casarès, publiée ces jours-ci, éclate au grand jour après presque soixante ans sous le boisseau. Elle raconte leur intense relation amoureuse, à travers la simple vivacité du récit quotidien. Elle dessine l’évolution parallèle de leur carrière, pour laquelle ils se sont constamment soutenus : elle deviendra une des plus grandes tragédiennes de son temps, lui un écrivain célèbre et nobelisé. L’amour entre ces deux exilés, la Galicienne et l’Algérien, fut parfois tendu et douloureux, victime de sa clandestinité obligatoire et du manque de temps de sa jouissance. Peut-être aussi que son déploiement alternatif l’aura fait durer. [...] Cette correspondance, gonflée d’un amour irradiant, transporte jusqu’au bout. » F. Roussel, Liberation, 4-5 nov. 2017

     « Cette correspondance inédite entre le dramaturge [...] et son actrice fétiche ne donne pas seulement la mesure de leur amour, elle montre aussi la force de leur complicité artistique et intellectuelle [...]. On voit en effet défiler, dans ce livre, toute l'histoire littéraire, théâtrale, politique dont le philosophe de l'absurde et la tragédienne du TNP, tous deux enfants de l'exil et grands voyageurs, furent les acteurs engagés. » J. Garcin, L'Obs, 3 nov. 2017

     « Assurément le plus beau livre de l'année. » A. Jean-Robert @alainje

  • Imprimer
Albert Camus , Maria Casarès

Correspondance

 (1944-1959)

Édition de Béatrice Vaillant. Avant-propos de Catherine Camus

Collection Blanche, Gallimard
Parution : 09-11-2017
1312 pages, 1 ill., 150 x 240 mm
Achevé d'imprimer : 01-10-2017

Genre : Correspondances Thème : arts du spectacle /littérature Catégorie > Sous-catégorie : Littérature française > Correspondances
Époque : XXe siècle
ISBN : 9782072746161 - Gencode : 9782072746161 - Code distributeur : G01056

À découvrir également

  • 1/