Autour du livre

  • Entretiens & documents
  • Dans les médias

    « Et Apollinaire fit chanter la guerre… Dans leur empressement à nettoyer la place, les jeunes surréalistes l’accusèrent d’avoir chanté la guerre. C’était cracher sur son cadavre, et c’était se tromper de lyrisme. La différence mesure ce goût des mauvais procès qui ne les a jamais quittés. Mais qui d’entre eux aurait pu écrire une chose aussi belle que Calligrammes, miracle d’énergie patriotique, d’humour noir, de franc érotisme et de nostalgie prémonitoire ? »
    Stéphane Guégan, motsdits.blog.lemonde.fr, décembre 2014

  • Imprimer

Calligrammes

. Poèmes de la paix et de la guerre (1913-1916) Avec un portrait de l'auteur par Pablo Picasso

Postface de Claude Debon

Suivi du fac-similé d'un exemplaire de Case d'Armons publié au front en 1915

Collection Blanche, Gallimard
Parution : 02-12-2014
Ondes - Étendards - Case d'Armons - Lueurs des tirs - Obus couleur de lune - La Tête étoilée.
224 pages, ill., 250 x 325 mm
Achevé d'imprimer : 01-11-2014

Genre : Poésie Catégories > Sous-catégories : Littérature française > Poésie / Beaux livres > Littérature
Époque : XXe siècle
ISBN : 9782070147021 - Gencode : 9782070147021 - Code distributeur : A14702

du même auteur

À découvrir également

  • 1/