• Imprimer
Gallimard

Collection Blanche


La «Blanche» est la grande collection de littérature et de critique françaises de Gallimard, née en 1911 avec les premiers titres des Éditions de la Nouvelle Revue française. Elle fut ainsi désignée pour la teinte crème de sa carte de couverture, tranchant avec les aplats vifs de la production courante des éditeurs du début du siècle. Expression des choix du comité de lecture, elle n’a jamais eu de directeur attitré. Jusqu’en 1950, la collection «Blanche» accueille également les grands titres étrangers du fonds Gallimard qui, à partir
de 1931, y paraissent en tirage de tête. De 1911 à 2011, la collection «Blanche» a été récompensée par 32 prix Goncourt, 29 prix Femina, 15 prix Renaudot, 10 prix Médicis, 14 prix Interallié, 27 Grands Prix du Roman de l’Académie française et 4 prix du Livre Inter.

Les plus consultés

Cynthia Fleury
Hervé Le Tellier
Christian Giudicelli
Tahar Ben Jelloun

Les ouvrages

Hajar Azell
Bénédicte Belpois
Kerwin Spire
Dominique Bona
Frédéric Boyer
Geneviève Damas
Camille Goudeau
Matthieu Mével
Grégoire Polet
Alix de Saint-André
Arthur Larrue
Christèle Wurmser

Autour de la collection

  • Actualités
    • La beauté dure toujours d'Alexis Jenni

      Lors d’un été de canicule, secoué par la crise des Gilets jaunes, un romancier désabusé veut croire qu’on peut encore écrire sur le grand amour. Avec ce roman d’enquête intime, Alexis Jenni dessine l’amour dans toutes ses dimensions, sensuelle et spirituelle.

      Lire la suite
    • Divine Jacqueline de Dominique Bona

      « Étoile de la haute société, icône de mode et héroïne proustienne, Jacqueline de Ribes fait l'objet d'une fascinante biographie de Dominique Bona. Entre bals éclatants et fêlures intimes, bienvenue chez les heureux du monde. »
      Olivia de Lamberterie, Elle

      Lire la suite
    • Transcription diplomatique des Soixante-quinze feuillets de Marcel Proust

      La transcription diplomatique intégrale, c’est-à-dire fidèle page par page à la topographie de l’écriture et restituant l’ensemble des ratures et ajouts de Proust, sera prochainement disponible ici. Elle pourra être rapprochée du fac-similé des feuillets, bientôt sur gallica.fr.

      Lire la suite
    • Marcel Proust. Les Soixante-quinze feuillets et autres manuscrits inédits

      Graal proustien, les « soixante-quinze feuillets » étaient devenus légendaires. Leur réapparition en 2018 à la mort de Bernard de Fallois, après plus d'un demi-siècle de vaines recherches, est un coup de tonnerre.

      Lire la suite
    • La vie des morts de Jean-Marie Laclavetine

      « En publiant Une amie de la famille, récit centré sur la mort de ma sœur Annie, je n’imaginais pas que ce livre allait provoquer tant de réactions.
      Tous ces signes attestaient de la puissance de l’écriture, de ce qu’elle délivre ou dénoue. Alors j’ai décidé de dire à Annie ce que les vivants m’ont raconté d’elle, de lui montrer à quel point elle est restée présente. »
      J.-M. L.

      Lire la suite
    • Ma vie extraordinaire de Benoît Duteurtre

      Miroir d’une existence d’écrivain fou de musique, mélange de lumière, d’ombres et de drôleries, ce roman est une réflexion sur la modernité et ses transformations à l’aube du XXIe siècle.

      Lire la suite
    • Aurélien Bellanger. Téléréalité

      Découvrez Téléréalité, le nouveau roman d’Aurélien Bellanger, prix de Flore 2014 pour L’aménagement du territoire.

      Lire la suite
    • Delphine de Vigan. Les enfants sont rois

      Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.

      Lire la suite
    • Pierre Nora. Jeunesse

      « Les souvenirs ici réunis ne s’apparentent pas à des Mémoires, au sens classique du terme. Mais relèvent de ce que l’on appelait autrefois un roman d’apprentissage.
      Ma jeunesse a fait ce que je suis. »
      Pierre Nora

      Lire la suite
    • Philippe Sollers. Légende

      Découvrez l’entretien réalisé avec Philippe Sollers à l’occasion de la parution de son nouveau livre : Légende.

      Lire la suite
  • Dans les médias

    « Écrites en 1908, à une époque où Marcel Proust, alors dandy, traducteur, critique d'art, avait complètement délaissé le roman, ces pages constituent la matrice de la Recherche […]. Cette édition contient aussi d'autres manuscrits inédits, très brefs mais passionnants. […] Un album de famille bien moins intimidant que le grand œuvre. Et qui donne envie de s’y (re)plonger. » Yves Jaeglé, Le Parisien/Aujourd'hui en France, 1er avril 2021

    « Un éclairage fascinant sur la genèse de l'œuvre de Marcel Proust. » Lucas Person, Marianne, 31 mars 2021

    « “Une Recherche avant la lettre”, estime Nathalie Mauriac Dyer, à qui l’on doit l’admirable appareil critique de ce volume […] et une passionnante notice, ayant valeur d’essai, dans laquelle elle décrypte, au-delà des évidences, l’importance de ce roman de 1908 dans la genèse du chef-d’œuvre à venir. » Nathalie Crom, Télérama, 31 mars 2021

    « On s’immerge dans ces chapitres, puis leur réécriture, qui contiennent déjà le motif – ici, la biscotte trempée dans du thé et non la madeleine – qui deviendra la clé de toute l’œuvre : la réminiscence. » Nelly Kaprièlian, Les Inrocks, 31 mars 2021

    « C'était au temps où "Longtemps je me suis couché de bonne heure" n’existait pas et où À la recherche du temps perdu avait l’apparence d’une lubie. […] Il est émouvant de voir surgir dans leur nudité des épisodes emblématiques du roman futur, même si les noms de Balbec, Combray, Swann et Guermantes n’existent pas encore. » Mathieu Lindon, Libération, 27-28 mars 2021

    « Pour cette grande aventure, l’une des plus importantes du siècle passé, les matériaux sont là, déjà engrangés. » Francine de Martinoir, La Croix, 25 mars 2021

    « On doit à Nathalie Mauriac Dyer l’édition des Feuillets ainsi qu’une passionnante notice sur leur contenu et leur généalogie. La découverte de ces textes, dont on avait connaissance mais que l’on croyait perdus, est un coup de tonnerre. Mais quelle valeur littéraire recèlent-ils ? Il y a inédits et inédits. […] Les Soixante-quinze feuillets, écrits en 1908, sont d’une portée capitale. » Michel Schneider, Le Point, 11 mars 2021

    « "Qu’y avait-il dans ces soixante-quinze feuillets de si bien pour qu’il les écrive, de si mal pour qu’il les abandonne ?", demande Jean-Yves Tadié en préambule de cette édition, remarquablement établie et annotée par Nathalie Mauriac Dyer qui parle ici d’une "Recherche en miniature". Il y a tout ce qui annonce l’œuvre à venir. » Jérôme Garcin, L'Obs, 11-17 mars 2021