Catalogue historique

Un siècle d'édition

« Décidément, j'aime les catalogues, c'est presque aussi beau qu'un indicateur de chemin de fer, on y  voyage. » (Gaston Gallimard, 1916) On pourrait écrire sans effort une histoire de la littérature et des idées au XXe siècle à la lecture du seul catalogue des Éditions Gallimard. Derrière la célèbre couverture blanche aux filets rouges et noir siglée NRF se cache la richesse d’un catalogue aux multiples facettes, de la « Série noire » à la « Pléiade », du livre pour enfants aux collections de sciences humaines. Tout lecteur peut y trouver son bien, avant même d’entrer dans le secret des choix, raisons et pratiques qui sont le propre de la « fabrique éditoriale ».   Téléchargez l'historique

  • 1970-1988
    1970-2011

    Une nouvelle donne

    À la mort de son fondateur, le jour de Noël 1975, Gallimard est une maison dotée d’un catalogue de référence. Claude Gallimard doit continuer à développer l’entreprise familiale où il fait entrer ses quatre enfants. C’est à son fils cadet, Antoine, qu’il en confiera la présidence en 1988, lequel veillera à en préserver l’indépendance et la créativité.

    Lire la suite

    Trois grands dossiers marquent le début des années 1970 : la constitution d’une société de distribution (la Sodis) et la mise en place d’équipes de vente ; le lancement de la collection de poche « Folio », bientôt déployée en de nombreuses séries ; la mise sur pied d’un département Jeunesse, confié à Pierre Marchand, créateur de « Folio junior » et de la gamme « Découvertes ».
    Les Éditions restent attentives à la littérature de création, révélant les œuvres, dans les années 1980, d’Annie Ernaux, Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Christian Bobin et Anne Wiazemsky, tandis que Philippe Sollers reprend en 1987 chez Gallimard  « Tel Quel » (revue et collection) à l’enseigne de L’Infini.
    Épaulé, en leur temps, par Pascal Quignard et Teresa Cremisi, aujourd’hui entouré d’une équipe solide d’éditeurs et de lecteurs, Antoine Gallimard maintient le cap éditorial d’une maison très littéraire, ouverte à l’international. Les années 1990 et 2000 seront marquées notamment par les arrivées de Philippe Djian, Jean Rouaud, Erri de Luca, Tahar Ben Jelloun, Marie N'Diaye...
    La Maison s’inscrit par ailleurs dans la vie des idées, avec « La Bibliothèque des Histoires » (qui participe au renouveau de l’histoire politique), la revue Le Débat de Pierre Nora et Marcel Gauchet ou « NRF Essais » animé par Éric Vigne. Tout en développant son catalogue, la Maison œuvre continûment à l’animation de son fonds tant en poche (« Folio », « L’Imaginaire », « Tel »), qu’en « Pléiade » et en « Quarto ».
    Le groupe accueille peu à peu des maisons de caractère, comme Futuropolis, POL, Joëlle Losfeld, Verticales, Alternatives ou les Grandes Personnes ; de nouvelles enseignes éditoriales émergent, à l’image de L’Arpenteur, Quarto ou Giboulées ; tandis que des développements sont lancés autour des guides Gallimard, des livres lus ou de la bande dessinée. Rejoint par Flammarion en 2013, le groupe Gallimard est à ce jour  le plus grand éditeur indépendant français, engagé dans la défense de la propriété intellectuelle et de la librairie, œuvrant à la promotion de la lecture et de la créativité éditoriale sur tous supports.

    Fermer
    • 1/
    • 1/
    • 1/
    1970-2011