• Imprimer

Tracts

Alors que la parole publique est devenue aujourd’hui un objet de défiance et que, par ailleurs, la revendication et l’argument d’autorité prennent souvent l’avantage sur le débat contradictoire et la réflexion critique, « Tracts » accueillera des textes de femmes et d’hommes de lettres apportant leur libre éclairage sur notre actualité sociale et politique, témoignant de la sorte de leur commun désir de s’engager par la compréhension de ce qui se joue.

Tracts

Toute une histoire, le tract, « l’abrégé d’un traité ».

Le mot débarque d’Angleterre en France sous la Monarchie de Juillet, dans les années 1830, parce qu’on a besoin de la chose, en pleine bataille d’idées, pour narguer la censure du monarque et le politiquement correct de la boutique au pouvoir. Pour diffuser une information interdite, clandestine ou dérangeante sous une forme légère et populaire, brochure ou feuille volante.La NRF reprend l’appellation dans les années 1930, celles du Front populaire, car certains de ses auteurs, parmi les plus grands, souhaitent intervenir sans renier ce qu’ils sont : des écrivains.

Ensuite vinrent, à la fin des années 1960, les ciné-tracts de Godard et Chris Marker, en vidéo, trois minutes, 50 francs.

Et aujourd’hui, tracts le retour, sur papier, Gallimard derechef.

Il y a, paraît-il, une érosion des pratiques de lecture traditionnelle. On lit moins de livres et de revues, mais on veut toujours débattre et réfléchir. Est-ce une raison pour tomber de l’autre côté du cheval et se résigner au picorage et à l’instantané, au règne de la communication, volatile et fragmentaire ? Entre l’écrit du livre et l’info de l’écran, entre le solennel et l’anodin, « Tracts » fait le pari d’une troisième voie pour continuer d’alimenter la conversation nationale.

Ce mode d’expression a des exigences. Pour l’auteur, une écriture, une réflexion, un ton. Pour le lecteur, trente minutes d’attention, au lieu de deux ou trois. Pour le format, moins qu’un livre ; plus qu’un article ou un édito. Polémique, s’il le faut, mais sans attaque ad hominen.

Toute culture dominante, à chaque époque, appelle sa contre-culture. L’écran numérique a besoin de contrepoints, pour ralentir et souffler. Le Tract, 3,90 €, de 32 à 48 pages, serait heureux de contribuer à cette respiration.

Le mot de l'éditeur

À l’heure du soupçon, il y a deux attitudes possibles. Celle de la désillusion et du renoncement, d’une part, nourrie par le constat que le temps de la réflexion et celui de la déci­sion n’ont plus rien en commun ; celle d’un regain d’atten­tion, d’autre part, dont témoignent le retour des cahiers de doléances et la réactivation d’un débat d’ampleur nationale. Notre liberté de penser, comme au vrai toutes nos libertés, ne peut s’exercer en dehors de notre volonté de comprendre.

Voilà pourquoi la collection « Tracts » fera entrer les femmes et les hommes de lettres dans le débat, en accueillant des essais en prise avec leur temps mais riches de la distance propre à leur singularité. Ces voix doivent se faire entendre en tous lieux, comme ce fut le cas des grands « tracts de la NRF » qui parurent dans les années 1930, signés par André Gide, Jules Romains, Thomas Mann ou Jean Giono – lequel rappelait en son temps : « Nous vivons les mots quand ils sont justes. »

Puissions-nous tous ensemble faire revivre cette belle exigence.

Antoine Gallimard

En librairie le 14 février 2019

N° 1 : Régis Debray, L'Europe fantôme

Pour mieux comprendre ce qui lui reste d’emprise sur les esprits, il faut rendre à l’idée sublime d’Union européenne son aura d’origine. Et rappeler à ceux de ses vingt-sept membres qui l’auraient oublié d’où vient la bannière bleue aux seulement douze étoiles d’or : du Nouveau Testament, Apocalypse de saint Jean, 12. L’emblème qui flotte au-dessus de nos têtes qui ne croient plus au Ciel remonte à l’an 95 de notre ère et célèbre l’imminent avènement du Royaume. Vision mystique engrisaillée, projet politique encalminé : les deux ne sont pas sans rapport.

Régis Debray

48 pages – 3,90 €
ISBN : 9782072852626

En librairie le 14 mars 2019

N° 2 : Erri De Luca, Europe, mes mises à feu

Quelle heure est-il ? Tôt le matin, l’Europe se met en route pour l’école. Elle rapporte ses devoirs à la maison : lutter contre les poussées en arrière par un élan vers une union plus étroite.
Le devoir sera effectué par les meilleurs élèves, ceux du noyau fondateur.
Que feront les autres ? Ils suivront, un peu à contrecœur, par le chemin des écoliers.

Dans cet essai inédit, prolongé par quelques textes d’intervention précédemment parues dans la presse, Erri De Luca exprime son attachement à une Europe ouverte et humaniste. Revendiquant son devoir d’ingérence au nom de la mixité des cultures, il nous offre, par ses mises à feu, sa vision d’une communauté humaine au-delà des frontières – telle que la littérature sait l’incarner : « Le remède obligatoire et immunitaire reste la lecture des livres du monde. Je leur dois d’être porteur de citoyennetés variées et de fraternité européenne. »

32 pages – 3,90 €
ISBN : 9782072855092

En librairie le 21 mars 2019

N° 3 : Pierre Bergounioux, Faute d'égalité

On attendait d’énergiques initiatives, des changements effectifs, de vrais événements. Ils ne se sont pas produits. Cinq décennies ont passé en vain, à vide, apparemment. Et puis ce qui aurait dû être et demeurait latent, absent fait irruption dans la durée.

Pierre Bergounioux entreprend ici de saisir les origines et la signification du soulèvement social que la France a vécu ces derniers mois. Il enracine sa réflexion dans l’histoire des nations et des idées occidentales, en vertu de l’axiome selon lequel tout le passé est présent dans les structures objectives et la subjectivité des individus qui font l’histoire. Ainsi se poursuit, jusque dans les formes les plus contemporaines de la contestation, en pleine crise du capitalisme et de la représentation politique, le rêve égalitaire qui nous est propre.

32 pages – 3,90 €
ISBN : 9782072854163

tracts.gallimard.fr

Suivez-nous › sur twitter | › sur instagram

Feuilleter

L'Europe fantôme

Régis Debray

book

Dans la collection Tracts